Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 07:52

  

L'année 2013 a été exceptionnelle de qualité dans les salles (avec des choix cornéliens pour faire un top 10).

 

Mais on peut toujours compter sur des studios avides, des producteurs aux fraises, des acteurs en fin de vie (artistique) ou des réalisateurs drogués assurer le lot syndical de catastrophes industrielles et de naufrages artistiques... petit tour d'horizon 

 

 

 

1/ Very bad trip 3 : la suite la plus nulle de la décennie (et y a de la concurrence)

 

2/ Die hard 5 : le massacre russe d'une légende. Bruce Willis est trop vieux pour ces conneries

 

3/ Wolverine, le combat de l'immortel : les vacances de Hugh Jackman au Japon. Aussi bête que laid.

 

4/ Malavita Normands anglophones et retour du franc, Luc Besson se fout décidément de notre gueule

 

5/ La marque des anges Massacre en huis-clos d'un polar sympa .Accident industriel.

 

6/ Gangster Squad : "Les Incorruptibles" en version nanar. Une blague à 60 millions de dollars

 

7/ Un prince presque charmant Une pub de deux heures pour Renault travestie en comédie débile. Luc Besson n'a vraiment peur de rien

 

8/ Only god forgives : Nicolas W Refn a décidé de gérer son après "Drive" dans les backs rooms de Bangkok. Horreur de tous les instants

 

9/ Eyjafjallajökull : Pourquoi s'embêter à écrire un film quand on a un pitch ? Parce que.

 

10/ Vive la France : Et si en fait, Michael Youn n'était pas drôle ?

 

 

Joli triplé pour les yankees qui trustent le podium de ce flop 10, dans une année où les franchises ont plus que jamais prouvé que la photocopieuse est la pire ennemie du bon goût, surtout quand les studios confient leur bébé à une nourrice un peu maladroite.

 

Dans le genre, "Very Bad Trip 3" est vraiment une honte absolue.

Un film pas écrit, ni fait ni à faire, dont le seul objectif est de surfer sur la vague du premier opus sans se fatiguer. Une belle arnaque qui a trompé du monde en salles avant que le bouche à oreille n'enterre définitivement une franchise qui avait pourtant magnifiquement commencé.

 

"Die hard 5" souffre surtout de la comparaison avec les 3 premiers épisodes. Partir des meilleurs films d'action de l'histoire pour retomber à ce niveau abyssal de bêtise et de mise en scène, il y a vraiment des baffes qui se perdent. En toute mesure, La Fox n'est pas très loin du crime contre l'humanité. On ne touche pas impunément à John McClane.(le prochain épisode pourra-t-il encore faire pire ? Les paris sont ouverts)

 

Quant à Wolverine, il ramène à Marvel (et à la Fox, tiens tiens) une médaille de bronze, dans une année où le studio n'a vraiment pas brillé, "Thor  2" et "Iron Man 3" n'étant pas loin de rentrer dans le classement. Si ces deux derniers assurent un service minimum, Wolverine (re) prouve que les X-Men tout seuls sont vraiment pénibles. On attend beaucoup de la grande réunion de famille de l'été 2014 pour remonter le niveau.

 

 

Derrière ces poids lourds de la médiocrité cinématographique, les français sont toujours là, dont Luc Besson qui place deux films dans le top en tant que réalisateur et scénariste/producteur...année faste pour le grand vizir français qui complète son triomphe par une menace de procès pour sa cité du cinéma.

 

Malgré toute la sympathie que l'on peut avoir pour Besson-l'ex réalisateur et Besson l'entrepreneur, Besson l'artiste est descendu très bas dans la nullité et dans la complaisance, sans jamais parvenir à boucler un script correct.

Peut-être que s'il n'écrivait pas 5 films en même temps, pendant qu'il en produit 3 autres.... (dans le registre, n'oublions pas le triste et nauséabond "Intersections")

 

Mais la qualité française ne se résume pas à l'empereur de Seine Saint Denis. Dany Boon vient marcher sur ces plates bandes cette année avec une comédieà très gros budget pas drôle et mal écrite. La quintessence du film à pitch, calamité régulière de l'humour, puisque personne ne se force à réfléchir un peu une fois que "l'idée géniale" a été trouvée.

 

 

 

Dans le genre naufrage, "La marque des Anges" a également placé la barre assez haut (ou assez bas...). Alors oui, Jean-Christophe Grangé ne gagnera jamais le prix Nobel de Littérature, mais cet auteur de polar estivaux plutôt sympas méritait-il que son meilleur bouquin soit taillé en pièces par une spectaculaire équipe de bras cassés ? Les mystères insondables des systèmes de production...

 

Et puis enfin, on a les catastrophes pardonnables : Michael Youn qui fait n'importe quoi (mais c'est son fond de commerce), et Nicolas Winding Refn quiplante en beauté son après-Drive avec une arnaque thaïlandaise voyeuriste et parfaitement insupportable. Pas grave, on ne leur en veut pas et ils rebondiront.

Attention quand même pour Ryan Gosling qui place deux films (le nullissime "Gansgter Squad") dans le top

 

 

Pour les autres qui sont descendus bien bas dans la nullité, mais pas assez pour rentrer dans le top 10, les prix de consolation : 

 

Le blockbuster tellement débile que tu perds des points de QI rien qu'à le regarder mais bon, c'est drôle quand même : Ex aequo "La Chute de la maison blanche" & "GI Joe 2"

 

Le film d'auteur branchouille et prétentieux complètement raté, mais bon, pas autant que le Refn : Ex aequo "Stoker" & "Dans la tête de Charlie Swan III"

 

 

 

La comédie qui fait rire les 5-10 ans, mais que tu regarderas quand même sur NRJ12 un soir de semaine : "Les profs"

 

Le film dont l'équipe marketing était manifestement plus douée que l'équipe artistique"American Nightmare"

 

Le gros Marvel tièdasse et mal foutu, mais tu vas y retourner même si tu sais pas trop pourquoi : Ex aequo "Thor 2" et "Iron Man 3"

(Chouette, y a Captain America 2 en 2014)

 

Le film qui a contredit ceux qui pensaient que Michael Bay ne pouvait pas aller plus loin dans la bêtise et la vulgarité : "No Pain No Gain" (grand film)

 

La charrette académique à récompenses (qui n'aura rien au final parce que faut pas déconner quand même) : "Le majordome"

 

 

Le film infâme de bout en bout, mais si tu le dis, tu te fais traiter de criminel de guerre : "Alabama Monroe"

 

Le biopic (hyper convenu) d'une personnalité (hyper contestée), à peine opportuniste: Ex aequo "Jobs" & "Le cinquième pouvoir"

 

Le film à déconseiller aux épileptiques qui risquent de trépasser avant la deuxième bobine :Ex aequo "Man of steel" et "Trance"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires