Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 08:22
Le journal des séries : Parks and Recreation

 

Parks and Recreation  (NBC) - Saisons 1 à 3 

 

Un petit rattrapage puisque cette vénérable série a déjà 5 saisons derrière elle.

 

Dans la misère de créativité et d'humour qu'est devenu le créneau de la sitcom de 20 minutes, il faut parfois remonter assez loin pour trouver des valeurs sures. Absolument pas médiatisée de ce côté-ci de l'Atlantique (car extrêmement américaine), Parks and Recreation s'avère pourtant une très belle réussite, légère et agréable, et rapidement addictive vu la vitesse supersonique à laquelle passent les épisodes.

 

Un rythme foudroyant qui doit beaucoup au principe du mockumentaire. Comme dans "Modern Familly", les personnages se comportent comme si leur vie faisait l'objet d'un documentaire : ils regardent la caméra,  font des apartés-confessions, et partagent leur analyse de la situation avec le spectateur.

Hyper adaptée au format de 20 minutes, le principe permet de faire rebondir l'attention régulièrement, et de tirer le meilleur de personnages (évidemment) tous un peu givrés.

 

Car il est quand même un peu atteint, ce service des "parcs et des divertissements" de la Mairie de la petite ville de Pawwnee, en Indiana.

Entre un chef de service anti-gouvernement (!) et associal, un jeune un peu trop swag, une ado dépressive et deux salariés à qui ont ne confierait pas un bégonia, c'est dur pour la sous-chefe de service, Leslie Knope, sorte de croisement radical entre Hillary Clinton et un lapin Duracell.

 

 

 

 

 

La série joue sur toutes les cordes du genre, mais avec un e vraie fraicheur.

Des personnages complètement atteints , à tous les niveaux de la sociologie et de la psychiatrie lourde.(dont l'exceptionnel chef de service Ron Swanson)

 

Une satire gentille mais constante d'une Amérique où, à force d'écouter tout le monde, on donne la parole à n'importe qui, via des médias hautement irresponsables.

Des bitures mémorables, des fêtes d'anniversaire qui sombrent, des réunions de travail démentes, des consultants en amélioration continue, les joies de l'administration publiques, une mère à gifler... et pas trop de romance, ou alors branchée sur courant alternatif. 

 

Comme dans un certain nombre de programmes US, c'est toujours mieux de connaître quelques références yankees pour capter toutes les nuances du show, mais tout ça passe très agréablement. Et comme la star-productrice Amy Polson possède un carnet d'adresse long comme le bras de son passage au Saturday Night Live, il y a toujours du spectacle.

 

En tous cas, pas trop de lassitude devant une série rapide, efficace, marrante, et nettement moins soporifique que ses collègues

Laissez tomber How I met Your Mother et New Girl, votez pour Parks and Rec ! 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires