Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 07:39
The Ryan initiative

 

 

Hollywood et le recyclage, la suite....

Alors que Jason Bourne, Ethan Hunt et James Bond se portent toujours très bien, merci, Paramount ressuscite Jack Ryan, super-agent de la CIA qui a déjà eu les traits d'Alec Baldwin, Harrison Ford et de Ben Affleck (même si personne ne se rappelle du premier et du dernier).  Un reboot assez anachronique puisque le bon vieux Jack était un homme de la guerre froide, qu'il faut donc replacer dans l'ambiance du 11 septembre, qui ouvre le film pour bien se mettre à jour.

 

Mais l'ennemi n'est pas l'intégrisme islamique puisqu'on se paye un saut de 10 ans dans le temps où la crise financière est au moins autant crainte qu'un missile sur la Maison Blanche. Et notre ami Jack (qui est supermalin et un brillant économiste en prime) se retrouve parachuté à Moscou pour entraver les ambitions morbides d'un nostalgique de la Grande Russie. Le russe étant (chacun le sait), froid, fourbre, et alcoolique, c'est pas gagné...

 

Sans être spécialement raté, le problème de ce film se pose vite : on a vu (beaucoup) mieux ailleurs récemment. Dans le suspens international (Argo), dans le combat en espace clos (Bourne) ou dans le grand tour de passe-passe d'espionnage (MI-4).

 

En remettant sur pied un personnage du siècle dernier, le film tente maladroitement de rappeler les bonnes vieilles ficelles (avec papa Kevin Costner pour faire le lien), tout en restant dans de la haute technologie appliquée à la finance. Cela donne donc un thriller d'espionnage pas déplaisant, mais sans personnalité aucune, dans lequel chacun s'amuse comme il peut.


Le réalisateur Kenneth Branagh s'est pour l'occasion donné le rôle du méchant russe, et semble prendre beaucoup de plaisir à forcer l'accent tout en imitant le regard de Vladimir Poutine. Kevin Costner semble s'être résigné à ne plus jouer que le tonton de la CIA pour le restant de ses jours. Quand aux deux petits jeunes, ils ne font pas grand chose...

 

Au milieu d'une intrigue financière assez embrouillée, on tente donc de pénétrer un immeuble hautement sécurisé, de prévenir un attentat sur le sol américain et de régler quelques problèmes de couple mis à mal par le peu de considération de l'Agence pour ses meilleurs éléments.

La routine, quoi. 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires