Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 08:23
Captain America, le soldat de l'hiver

 

Dans le bestiaire Marvel, Iron Man a l'humour et la technologie, Thor le folflore viking et Hulk la profondeur(...) psychologique. Captain America avait le charme désuet des films historiques, jusqu'à ce que le studio le projette de nos jours pour pouvoir compléter les Avengers.

 

Balancé dans le XXIème siècle, il n'a plus grand chose qui le différencie d'un super héros banal, et parvient pourtant à faire (un peu) mieux que ces petits copains dans son film solo qui prépare le grand retour (avec tambour et trompettes) des Avengers.

 

Car Marvel a été obligé de faire pour son chef d'escadrille ce qu'elle ne fait pas pour le reste de ses troupes : créer des personnages, des seconds rôles, un scénario, et renverser un peu la table d'un  univers toujours un peu trop propre et bien rangé.

 

Comme ses petits copains, le Captain s'ennuie un peu, et les quelques missions du SHIELD pour aller dégommer du terroriste québecquois ne suffisent pas à le motiver. Heureusement pour lui, la vénérable organisation est infiltrée de l'intérieure, et se muer en une charmante troupe de dangereux fascistes excités de la gâchette. Enfin un peu de boulot pour le Captain, et ses agréables acolytes...

 

Comme d'habitude chez Marvel, impossible de prendre quoi que ce soit au sérieux dans cette histoire pourtant assez sombre, qui inclue un retour d'un mystérieux soldat d'outre tombe et la résurrection d'une charmante organisation fascisante qui veut exterminer des millions de personnes. Mais bon, entre les blagues potaches, la grosse technologie et le charme adolescent de Chris Evans, on reste dans du gentil blockbuster des familles qui ne fera de mal à personne.

 

Pourtant, ce Captain America reste plus agréable et plus léger que ses collègues super-héros, probablement grâce aux apports de Scarlett Johanson et Samuel L.Jackson, et grâce aux deux frangins Russo derrière la caméra.

Les coréalisateurs s'avèrent plutôt à l'aise pour ce genre d'exercice, qui consiste principalement à étaler de la technologie et  ne pas rater les vannes du héros quand il a décimé la moitié des forces spéciales... Même si tout cela devient totalement brouillon dès qu'on est en espace clos, l'action est globalement assez potable.

 

Sans être aussi déplaisant que "Iron Man 3" ou "Thor 2", le film assume donc son niveau assez moyen, et confirme que le potentiel de Marvel réside avant tout dans ses premiers films, ou dans ses grandes réunions de famille.

 

Comme pour X-Men, qui débarque cet été avec une grande fresque hyper noire et premier degré, en surfant sur l'effet de lassitude des spectateurs, qui enchainent les sucreries bon enfant préformatées depuis un peu trop longtemps....

 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires

Film streaming 08/05/2014 19:30

Mais bon c'est beau de rêver. En tous cas, je ne sais pas si tu as entendu mais à un moment le Dr Strange est évoqué au cours d'un dialogue (je crois que c'est avec l'ordinateur). Marvel songe donc vraiment à le mettre dans la Phase 3.