Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 14:35
Le journal des séries : Brooklyn Nine-Nine

 

Brooklyn Nine-Nine  (FOX) - Saison 1 

 

Une petite série, un tout petit truc qui rafle le golden globe de la meilleure comédie et celui de meilleur acteur ? Ca valait quand même le coup d'oeil.

Même si le niveau moyen de la comédie américaine est au plus bas, on ne va pas faire la fine bouche quand les grands networks sortent de leur cohorte de pilotes moisis UNE série en vingt minutes qui s'avère remplir à peu près le cahier des charges : drôle, efficace, surjouée, décomplexée, parfois débile et surtout jamais sérieuse... et tant pis si tout cela n'a rien (mais alors vraiment rien) d'original.

 

Pour l'occasion, c'est une vraie recette de grand mère : des flics, la trentaine, dans la ville de New-York, avec un jeune inspecteur fougueux et déconneur, et un chef sérieux et coincé mais qui est quand même un type bien au fond. Le croisement parfait entre Friends et l'Arme Fatale, qui dit mieux ?

 

Comme quoi il n'est pas forcément nécessaire de faire preuve d'une innovation folle quand on dispose d'un peu de talent devant et derrière la caméra. Avec des dialogues bien écrits, et toute une liste de personnages aussi dérangés les uns que les autres, on fait une série tout à fait honnête...

 

Nous avons donc Jake, superinspecteur adulescent très "génération Y"  (comprenez, malin, agile, mais ne supportant ni la norme, ni l'autorité). Ses collègues, galerie de gentils névrosés (le timide attendrissant, l'ambitieuse no-life, le sergent trop sensible) ou de charmants psychopathes (deux grandes malades vraiment réussies), et bien sur son chef, le premier commissaire gay de New-York, dont le job s'apparente plus à animer une colonie de vacances qu'un commissariat.

 

Ca s'oublie aussi vite que ça s'est vu, ce n'est jamais fin, mais l'énergie et la bonne humeur que mettent toute la joyeuse troupe à foutre le bordel à chaque épisode rend 99 Brooklyn tout à fait plaisant, et surtout hyper efficace, puisqu'on peut enchaîner 2 ou 3 épisodes sans aucun problème (alors que je mets au défi quiconque de réaliser le même exploit avec la dernière saison d'How I met Your Mother sans se trancher les veines)

Une bonne  pioche, qu'il va être difficile de confimer sur le long terme, tant la trame et l'univers de la série parait mince...

A suivre...

 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires