Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 09:32
Babysitting

 

Le pauvre Franck se retrouve coincé pour une soirée de babysitting chez son patron le soir de son anniversaire. Pas de quoi démonter ses deux grands potes qui débarquent avec armes et bagages à Saint-Germain-en-Laye pour organiser une fête digne de ce nom... qui ne restera pas digne très longtemps, évidemment.

On est en présence d'un croisement totalement assumé de deux des plus célèbres films de biture récents : le formidable "Very Bad Trip" (le premier, hein...) et l'amusant  "Projet X".

 

Pour le premier, la reconstitution minutieuse après coup d'une soirée qui dégénère avec des aventures nocturnes hors normes.Pour le second, une répétition générale de l'apocalypse dans une sympathique maison bourgeoise qui passe par pertes et profits au grand dam de l'"organisateur" qui regarde avec consternation un salon art déco se transformer en backroom du plus mauvais goût... et les individus les plus louches de rejoindre petit à petit une soirée totalement hors de contrôle.

 

La greffe prend plutôt bien dans cette calme banlieue parisienne, grâce aux "meilleurs potes" qui remplissent parfaitement leur rôle de catastrophe ambulante, et font dégénérer petit à petit l'ensemble dans la plus grande bonne humeur.Grâce aussi au petit con pré-adolescent qui fait l'objet du babysitting, et qui s'avère être à peu près aussi agréable qu'un furoncle sur les fesses.

 

Cela donne beaucoup de dialogues très drôles, des situations ubuesques, des références bien amenées ("Mario Kart", génial !, "Là-Haut", ...). Et si cela fonctionne bien, c'est que derrière le foutoir apparent, le film est bien pensé, en particulier quand il donne à voir les réactions des "victimes" qui découvrent petit à petit sur un écran les origines de la tornade qui a ravagé leur intérieur.

 

De même, le principe du "found footage" avec caméra amateur est suffisamment bien filmé pour donner une touche authentique au projet, sans donner envie de vomir. Bref, une vraie leçon pour les comédies hexagonales en général, ce n'est pas parce qu'on montre n'importe quoi devant la caméra qu'on est obligé de faire n'importe quoi derrière.

 Et sans trop encenser ce petit truc très agréable, on a des idées de mise en scène, de rythme, de mise en abîme, des personnages, des dialogues bien écrits, des vannes qui tombent juste. C'est pas du Blake Edwards mais c'est tellement plus rafraîchissant qu'une bande de potes surpayées qui font du caméo et de la laideur visuelle l'alpha et l'oméga du rire local.

 

Ce joyeux bordel est à peine pollué par une romance facile et sans intérêt, et par quelques couches de vernis politiquement correctes sur le remords du papa absent. Mais malgré ces petites fautes de goût, ce Babysitting aura réussi à faire ce que, tragiquement, beaucoup de comédies échouent.

 

 

Nous faire bien rire.

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Ni un Russel Crowe survolté, ni les drames personnels, ni même ces belles images ne parviennent à donner à ce blockbuster la peine de s'y intéresser pendant plus de deux heures. Et même le métier d'Aronofsky ne sauve pas l'embarcation d'une demi noyade, dans une fin de film qui le rapproche dangereusement d'un sous Terence Malick (dans sa version pas inspirée)

 

En bref, même si le thème biblique porteur lui a donné un succès convenable, on est pas spécialement pressés de revoir ce grand réalisateur aux commandes d'un paquebot de cette taille. Ou alors sur un thème qui lui permette davantage d'exprimer tout son talent...

 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires

Nanny Services in Atlanta 29/04/2017 11:05

I’m trampled by your contents carry on the wonderful work.

maze 07/06/2014 13:14

J'ai trouvé ce film amusant et c'est une bonne surprise car c'est ce qu'on attend de ce genre de film mais on est rarement récompensé. Mais ce que j'ai surtout apprécié, c'est l’absence des comiques français habitués aux premiers rôles et qui ne sont jamais vraiment drôles, je préfère de loin voir de nouvelles têtes, quoi que pas si nouvelles pour certaines, comme les compères de la bande à Fifi :)