Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 11:36
Le journal des séries : The Good wife

 

The good wife (CBS) - Saison 5

 

Il est fascinant d’observer une série qui se transforme. Une série qui avait commencé comme un bon vieux soap judiciaire des familles devenir progressivement quelque chose d’autre. Débarrassé de son obligation de faire dans le facile, et avec de superbes personnages parfaitement en place, The Good wife devient petit à petit une vraie bonne série politique, au cœur du pouvoir américain.

 

Cette cinquième saison s’est surtout distinguée par un changement radical de direction, puis par un énorme coup de théatre à mi-chemin. Sans gâcher le plaisir des retardataires, on peut quand même dire que c’est à la fois culloté et efficace. En faisant trembler les bases de la série, les créateurs lui permettent surtout de passer à autre chose, ce qui n’est pas un luxe pour une 5ème fournée.

 

Passé ce twist parfaitement amené, il reste l’essence du programme, qui est probablement la meilleure série « sérieuse » diffusée sur les chaînes généralistes américaines. On ‘aloigne d’ailleurs de plus en plus du principe « 1 histoire, 1 épsode » tant prisé par les grands networks, pour évoluer dans un univers beaucoup plus complexe, constitué d’arcs narratifs multiples parfois assez subtils.

 

Les affaires judiciaires s’entremêlent, les clients deviennent des personnages secondaires récurrents, la guerre entre cabinets d’avocats s’étend sur toute la saison, sous le regard amusé des politiques avec qui les rapports sont toujours aussi compliqués. Et surtout, on s’éloigne beaucoup des 2 ados, ce qui est une véritable bénédiction. Bref, une série qui reste trépidante sans nous prendre pour des demeurés.

 

Et qui garde sa marque de fabrique, consistant à traiter derrière les guerres juridiques de vrais sujets de société. Cette année, ce sont les riches 1%, les élections locales, la gestion de la vie privée sur Internet. Mais surtout, c’est la saison de la NSA. L’agence américaine aux grandes oreilles débarque en force dans une grande partie de l’intrigue. Effrayant, de voir ces jeunes geeks à peine encadrés s’immiscer systématiquement dans tous les appels, les mails, la vie privée et intime de chaque personnage. La résolution de l’intrigue par le gouverneur de l’Illinois est un grand moment de cynique et de bonheur.

 

Puis, c’est la retour des intrigues de couloir dans une savoureuse guerre de clans, dans un monde de requins-avocats toujours aussi plaisants. 

 

Vivement la saison prochaine !

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires

Leo M 19/11/2014 15:46

Tu as raison, cette série a beaucoup évolué depuis sa création.