Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 09:18
Timbuktu

 

Tombouctou a été pris par les djihadistes, qui instaurent la charia à une population pas toujours ravie de leur envahissante présence...

 

Tout cela commence pourtant presque comme une comédie. Des djihadistes presque affables, pas très menaçants, des femmes qui les envoient balader au marché devant leur demandes incongrues (porter des gants, quelle idée...). Puis ce jeune en armes qui ne parvient pas à être convaincant sur sa vidéo appelant à la guerre Sainte., qui bégaye, qui a le regard triste. Et puis Cette merveilleuse partie de foot sans ballon (c’est interdit par la charia), pourtant si vivante, si convaincante.

 

De l’absurde, du comique de situation devant la bêtise humaine, on pourrait presque être embarqué dans un voyage d’études des Monty Python au Mali. Une sorte d’épopée tragi-comique dans ce décor incroyable de Tombouctou, ce labyrinthe de rues gorgées de soleil.

 

Tout l’intelligence du film est de nous amener petit à petit vers le drame. De nous montrer que la barbarie peut avoir bien des visages. Que supprimer le sport, la musique, le chant n’est pas anodin. Que forcer une femme à se couvrir les mais ne l’est pas non plus. C’est alors que la sauvagerie devient tangible, perceptible, visible à l’œil nu. Que l’absurdité devient violence, que le fouet déchire la peau et que les cailloux pleuvent.

 

Un film beau, foncièrement intelligent, et franco-mauritanien qui plus est, ce qui constitue déjà une curiosité en soi, mais qui oublie parfois la mise en scène. Malgré quelques très beaux plans (dont celui du lac, au soleil couchant), Timbuktu paye parfois son côté documentaire à outrance, et la modestie de son réalisateur empêche parfois de pleinement investir cet univers . Et le propos est parasité par un arc narratif curieux, une affaire de meurtre accidentel qui obscurcit les choses.

 

Un film loin ‘être parfait, mais qui a le mérite de nous sortir de nos zones de confort et nous emmener là où on n’a pas l’habitude d’aller autrement que vu des hélicoptères de la télé française.

Un film utile, donc. 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires