Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 12:05

EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 

bad-teacher-935181.jpg

 

Une prof fainéante, plus portée sur la sieste et la picole que la pédagogie, se décide un jour à faire bosser sa classe. Pour toucher une prime d’abord, mais surtout pour faire l’acquisition d’une nouvelle paire de seins qui doivent l’aider à conquérir le bellâtre héritier qui fait cour dans son lycée.


Le mélange rappelle furieusement le cinéma de Judd Appatow (40 ans toujours puceau, En cloque) et pour cause, ce sont ses compères qui sont devant et derrière la caméra pour faire le spectacle. Ils n’ont pas renoncé aux grands marqueurs du nouveau maître de la comédie américaine, à savoir traiter des faits de société au travers de films graveleux, de blagues en dessous de la ceinture et d’une vulgarité à toute épreuve. Et on sent que Cameron Diaz s’est bien amusée à se déguiser, à boire come un trou, à envoyer chier ses élèves et à fumer de la beuh dans sa voiture. Malgré son vieil âge, elle est toujours crédible en pin-up, et plutôt à l’aise dans ce registre. Mais elle est bien la seule, la ribambelle de personnages secondaires étant au mieux transparents, au pire ratés, que ce soit ses collègues ou ses élèves. Ce qui est franchement dommage quand on dispose d’un gros déconneur comme Justin Timberlake, ni charmant, ni même drôle. Si on ajoute que le réalisateur n’a manifestement ni le sens du gag (certains tombent franchement à plat), ni du tempo, vous obtiendrez une comédie assez poussive, qui ne brille que par sa capacité à faire parfois dans le dégueulasse, mais jamais dans le gros délire. 


Reste Jason Segel, qui loin du Marshall Eriksen d’How I met your Mother, compose le seul personnage léger, entier et même un peu cynique, soit un peu de fraicheur dans une machine pas très bien huilée.  On sera juste gré au film de ne pas se rouler dans l’habituel moralisme d’Appatow et de conserver son insolence jusqu’au dénouement. (un dénouement attendu depuis les dix premières minutes du film)…La comédie américaine n’est toujours pas sortie de l’ornière…

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires