Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 06:44

On avait laissé trois des principales séries de grands networks dans des états assez moyens, comment vont-ils ?

 

 

 

dr-house-saison-7-serie-creee-par-david-shore-en-2004-avec-.jpg   House (saison 8 )  EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif  

 

Via un passage par la prison, le bon docteur Greg House est de retour dans un Plainsboro Hospital qui a un peu changé. Pour cette dernière saison, l’équipe est revenue aux fondamentaux en évacuant les sous-intrigues sentimentales désagréables qui avaient pollué les saisons précédentes. Et ça marche. L’effet de surprise n’est plus là, mais c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on retrouve notre misantrope préféré au meilleur de sa forme faire tourner en bourrique l’ensemble de l’hôpital, et son équipe en particulier.

Les énigmes médicales ne sont pas aussi affutées qu’avant, mais le résultat est redevenu drôle et plaisant, ce qui en (re)fait une série très recommandable. En particulier avec une amorce de deux premiers épisodes « hors sol » très réussis, là où la saison 5 s’était sabordée dès le départ avec le même concept dans un hôpital psychiatrique.

 

Un dernier round d’honneur qui part plutôt bien, avec une grande question en suspens : comment finir une telle série et qu’adviendra-t-il d’un des personnages les plus marquants de la décennie dans l’univers télévisuel américain  ?

 

 

 

glee-saison-3-episode-3-spoilers-sebastian.jpg   Glee (saison 3)   EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif  

 

Après une première saison formidable, la tête de pont de Fox pour le public adolescent avait petit à petit basculé vers un show sucré, politiquement correct et d’une affreuse lenteur. Cerise sur le gateau, l’équipe avait planté dans les grandes longueurs le season finale à New-York. Baisse de qualité qui s’est vite répercutée dans des audiences de plus en plus décevantes.

 

Le début de la saison 3 remonte doucement la pente, en intégrant quelques numéros punchys et en relevant l’intrigue avec la concurrence de deux chorales au sein du lycée. C’est suffisant pour garder encore un peu d’espoir pour une série qui n’a toujours tenu toutes ses promesses. Le renouvellement d’une grande partie du casing en fin de saison permettra sûrement d’évacuer des personnages dont on a fait cinq fois le tour…et donnera peut-être un élan de créativité à une équipe artistique plus toujours très inspirée…

 

 

 

images.jpeg   

How I met your mother (saison 7)  EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif  

 

Là encore, la série souffrait d’un manque de renouvellement, et commençait à sérieusement ronronner. Les intrigues sentimentales croisées du trio Ted-Robin-Barney n’aidaient pas. Bonne surprie : le début de saison 7 est plus rythmé, plus créatif, et reprend avec bonheur les bases qui ont fait le succès de cet erstaz de Friends : un Barney haut en couleurs, des épisodes déconstruits avec de nombreux allers-retour dans le temps, quelques sujets d’actualité comme le très bon épisode sur Facebook, et surtout de grands moments qui marquent comme ce mémorable passage dans un restaurant coréen.

 

De quoi redonner un vrai intérêt à une série qui ne tenait plus la comparaison avec ces deux principales concurrentes dans le format 20 minutes : Modern Family et The Big Bang Theory

 

 

 

 


Page twitter      

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires