Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:05

Breaking-Bad-Saison5-Jesse-et-Walter11.jpg

 

Breaking Bad (AMC) - Saison 5 / 1ère partie -  EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif 

 

"Walter ?" "It's over. We're safe"

"Was this you ? what happened ?"

"I won"

 

Malgré l'émergence récente d'Homeland, et son triomphe aux Emmy Awards, malgré les hordes de fans branchouilles de Mad Men, malgré les légions de geeks qui adulent (et ils ont bien raison) Game of Thrones, Breaking Bad reste pour certains la meilleure série du moment. Alors même si il est parfois assez artificiel de vouloir créer une hiérarchie entre des œuvres si éloignées et si complémentaires, force est de constater que cette 5ème saison donne une fois de plus beaucoup de munitions à ceux qui considèrent le petit bijou de Vince Gilligan comme la série la plus importante de cette décennie.

 

Si vous faites partie des inconscients qui n'ont pas encore découvert le merveilleux état du Nouveau Mexique vu par les trafiquants de drogue, n'allez pas plus loin et débrouillez vous pour mettre la main sur les 4 premières saisons, incroyables croisements entre le polar et l'humour noir, entre l'univers des frères Coen et celui de Quentin Tarantino mâtiné de Traffic, le tout dans un désert sans ombre, jamais très loin du Mexique et de ses charmants pontes de la drogue. Un vrai bonheur.

Ceux qui ont déjà commencé n'ont sûrement pas besoin de beaucoup de raisons pour continuer. Mais sachez quand même que cette première partie de 5ème saison (la deuxième sera diffusée en 2013, pas fous chez AMC) est largement au niveau de ses petites sœurs. Voir même plus.

 

Breaking Bad aurait pu rester une série à une ou deux saisons, avant de se répéter et de terminer sur quelques saisons moyennes, mais très confortables pour les spectateurs. Ce n'est pas le choix de Vince Gilligan, qui a fait de son bébé une pièce en 5 actes parfaitement cohérente, où chaque saison n'est pas un appendice en plus , mais bien une évolution logique et cohérente d'une histoire de fond, et c'est bien la marque des très grandes séries. Comme le décor ne change pas, cette évolution touche en premier lieu les personnages, et particulièrement ce prof de chimie cancéreux. Car à l'arrivée, Breaking Bad n'aura pas été autre chose que la trajectoire hallucinante d'un type désespérément banal confronté à l'effondrement de son univers. Sujet déjà vu, mais jamais amené à un tel niveau de maîtrise.

Alors certains se rappelleront avec nostalgie le bon vieux temps du camping-car, des baignoires qui traversaient le étages et du système D. Mais tout doit bouger semble nous dire Vince Gilligan, qui n'est pas dupe, et qui se permet même un petit clin d'oeil quand Walt et Jesse se remémorent avec une larme à l'oeil du bon vieux temps où ils cuisinaient au milieu du désert dans leur camping-car pourri...

 

En plus d'indéniables qualités scénaristiques, la série nous offre une fois de plus un vrai plaisir de spectateur en ne perdant pas en route son efficacité. Faites votre choix entre un hold-up ferroviaire hallucinant, un prologue brillantissime (à la mise en scène exemplaire), un suspens à couper au couteau ou encore une destruction de preuves à la limite de la science-fiction. Le tout sous l'œil avisé des stups d'Albuquerque, qui n'ont jamais été aussi proches de mettre la main sur ce légendaire Heisenberg qu'ils traquent sans relâche depuis 4 ans.

 

Le cliffhanger de mi-saison est d'ailleurs limpide : les 6 à 8 épisodes qui suivront seront les derniers. Après être monté au plus haut, la carrière d'Heisenberg va toucher à sa fin. Et personne ne doute que cette fin aura lieu au fin fond du désert, sans témoin, le jour de 52ème anniversaire. Mais personne ne peut dire qui y survivra. Pour cela, il faudra attendre Août 2013 pour pouvoir dire définitivement adieu à Walter White.

Vince Gilligan était déjà un grand monsieur de la télé. Sa décision d'arrêter la série au faite de sa gloire pour en conserver l'intégrité artistique le range dans la catégorie des immenses showrunners.

Chapeau l'artiste. 


 


 


 


 Page Facebook

Compte twitter      

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires

JamonIberico 26/10/2012 19:32

"Le tout sous l'œil avisé des stups d'Albuquerque, qui n'ont jamais été aussi proches de mettre la main sur ce légendaire Heisenberg qu'ils traquent sans relâche depuis 4 ans."

Il ne se passe que 1 an entre la saison 1 et la saison 5!

Sinon très bonne critique de cette superbe série!

DH84 28/10/2012 09:53



Oui, c'est vrai, je parlais de 4 ans pour nous... mais sinon c'est effectivemment allé un peu plus vite que ça. 1 an je ne sais pas quand même puisque la petite dernière a quelques mois dans la
saison 5, et je crois que Skyler n'était pas enceinte au tout début... Mqis on doit pas être loin effectivemment...


Ca va nous manquer quand ce sera fini..