Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:18

3681533_com_hitnmiss.jpg

 

Hit & Miss - Saison 1 - EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 

 

Une des séries qui a fait un peu de buzz cette année, dans un train de nouveautés remarquablement triste. Une série britannique, un pays où on aime décidemment les histoires joyeuses et optimistes. Puisqu'après Luther, le flic dépressif et ses postes serial killers, voici Mia, tueuse transsexuelle qui se retrouve à la tête d'une tribu de gamins prolos après la mort de leur mère, le tout dans une ferme anglaise délabrée qui n'a pas vu le soleil depuis plusieurs siècles. Parmi ses autres occupations de la journée : répondre à ses obligations professionnelles (flinguer des gens principalement) et gérer un propriétaire légèrement hargneux.

 

L'ambiance est oppressante, le décor déprimant, mais la série a beaucoup de charme dans ses deux premiers épisodes. Car on découvre des personnages et des environnements originaux, on va de surprise en surprise, et le fait que ces présentations soient  entrecoupées d'exécutions sommaires donnerait presque de la cohérence à l'ensemble. Car élever des enfants à la dérive semble tout à coup beaucoup plus complexe que de loger une balle dans la tête d'un mafieux ou d'un flic gênant...

 

Passé la surprise, la série peine alors à trouver son rythme de croisière malgré ses , petits épisodes car l'intrigue ne renouvelle pas beaucoup les enjeux, et certains épisodes s'étirent un peu en longueur. On ne peut pas gagner à tous les coups : l'ensemble est soigné, poétique, décalé, parfois passionnant, il est rarement prenant. Hit & Miss parvient quand même à ne jamais être vulgaire, à traiter avec une grande délicatesse la trajectoire de Mia, au fur et  mesure que chacun s'aperçoit que Mia est née Ryan. C'est aussi l'occasion de revoir Chloé Sevigny, dont on connait désormais le gout du challenge voire le masochisme compulsif (se fringuer pendant 5 ans comme une mormone dans Big Love, prodiguer des caresses bucco-génitales à Vincent Gallo dans The Brown Bunny, tourner pour Lars Von Trier, retourner pour Lars Von Trier...). Elle est comme d'habitude remarquable.

 

Hit& Miss est donc quelque part une promesse non tenue, mais reste un objet bizarre et noir au dessus de la moyenne. A voir, ne serait-ce que pour en profiter pour une saison, qui sera, on l'a appris ces jours-ci, la première et la dernière. 

 


 Page Facebook

Compte twitter      

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires