Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 07:08

Equivalent de nos chaînes gratuites, les grands networks sont accessibles sur tout le territoire. 4 principaux acteurs se partagent le marché (ABC, CBS, NBC et Fox), dont celui de la série nécessairement beaucoup plus typée « grand public » que ses grandes sœurs du câble. Avec des séries courtes (20 ou 40 minutes) mais des saisons longues (plus de 20 épisodes le plus souvent)

 

 

critiques-series-the-good-wife-saison-3-episo-L-XiSd7n.jpeg   

The good wife (CBS - saison 3)   EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif


C’était l'une des meilleures series diffusée sur les grands networks, chez lesquelles on ne peut pas dire que la concurrence soit très rude en ce moment. Au démarrage de cette saison 3, l’histoire connaît un gros coup d’accélerateur, mais la série reste campée sur ces fondamentaux : des épisodes de 40 minutes qui traitent une affaire judiciaire à chaque fois, tout en développant des intrigues parallèles en arrière fond entre plusieurs personnages. La courte durée unitaire et l’obstination des scénaristes de ne pas traiter une affaire en plus d'un épisode rend l’ensemble parfois frustrant et toujours un peu facile.

L’arrière plan est beaucoup plus percutant, en particulier le portrait de femme incarné par la toujours merveilleuse Julianna Margulies, et la ribambelle de seconds rôles toujours assez en forme, même si mon chouchou Eli Gold est un peu trop calme à mon goût en ce début de saison. On appréciera aussi que la série traite délibérément de son époque, de politique intérieure et internationale et de faits de sociétés...même si c’est dans un cadre qui ne laisse pas beaucoup de place à la réflexion et à l’approfondissement

 

 

 

big-bang-theory-saison-5.jpg   

The big bang theory (CBS - saison 5)  EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif


On se bidonne toujours un peu chez les geeks de Passadena. Pour réagir à la Sheldon-dépendance, le showrunner Chuck Lore a décidé de décaler le propos, et de passer plus de temps avec les personnages secondaires que sont Raj, Howard, sa fiancée et bien sûr l’impayable Amy Farrah Fowler. Cela permet à la série de retrouver un peu de peps, ce qui est appréciable. On pourra être plus dubitatif sur les tentatives d’humanisation de Sheldon, ce qui remet en cause un des grands fondamentaux de la série. Et surtout, on voit moins à l’écran le couple le plus efficace et le plus accompli : Penny la bordélique et Sheldon l’obsessionnel.

A l’arrivée, une série qui se laisse toujours regarder mais qui a perdu de son originalité et de ses moments inoubliables. Logique au bout de quatre saisons bien remplies…

 

 

 

vlcsnap-2012-02-16-17h28m55s162.png   

Modern Family (ABC - saison 3)   EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif


Du côté des familles un peu particulières de Californie, tout va bien merci. La nouvelle star des séries en format 20 minutes continue de carburer, en tirant sur une pelote qui paraît assez inépuisable, jouant de ces personnages tous aussi drôles les uns que les autres. Mères possessives et obsessionnelles, pères adolescents, couple gay en goguette au bord de la crise de nerfs, enfants idiots et un peu attardés : le show offre toujours un portrait sympathique de la famille américaine mais qu'on a du mal à trouver exagéré.

Le concept copié sur celui d’une émission de télé fait le reste, et on commence à se prendre sérieusement d’affectation pour tout ce petit monde, avec deux chouchous quand même : Cam, père homosexuel créatif et débridé et Claire, mère parfois un peu dingue qui ne recule devant rien pour se faire respecter..


 

 


Page twitter      

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires