Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 07:59

 

18962424.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

The IT Crowd (2006) - Saisons 1 et 2 - EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif 

 

 

Diffusé entre 2006 et 2010, cette petite série britannique n'est pas très connue chez nous malgré un passage par Canal+, même si elle dispose quand même de son noyau de fans. Si vous êtes un peu geek dans l'âme et que l'accent anglais ne vous rebute pas trop, c'est une bonne alternative à une Big Bang Theory qui a de plus en plus tendance à pantoufler.

Même si The IT Crowd est plus ancien, le parallèle est assez immanquable : même pitch (l'irruption d'une femme dans un univers masculin geek), même gout pour les nerds associaux et mêmes personnages secondaires frapadingues. La plus grande différence, c'est probablement le fait que l'on est au Royaume-Uni, avec tout ce que cela implique : les expressions, l'humour... et la météo.

 

Un ton british un peu suranné (on dirait que la série a 15 ans...) qui permet de se changer un peu des sitcoms US qui sont situés à 50% en Californie, et à 50% à New-York. Une version américaine (dont le pilote est ICI) avait d'ailleurs été mise en chantier avec Joel "Community" McHale et avait été annulée avant même la première diffusion

 

L'autre différence majeure est que le centre de l'action ne se situe pas au domicile, mais dans une entreprise, plus particulièrement dans un lamentable service informatique occupé par trois techniciens. Un gothique timide, un vrai nerd à côté de la plaque, et un vieux garçon un peu roublard jamais en retard d'une connerie à faire malgré lui. On croise ça avec le monde de l'entreprise et ses petites tracasseries, et on obtient un réservoir comique assez imparable. Il faut pour cela accrocher à un rythme très différent d'une série US, qui rappelle plutôt les gloires britanniques comme Mister Bean.

Pour ne rien gâcher, c'est souvent politiquement incorrect, les seniors et les handicapés ne sont pas toujours à la fête, et tout le monde fume et picole comme on sait si bien le faire de l'autre côté de la Manche.

 

Dans la deuxième saison, les auteurs sortent d'ailleurs plus volontiers du bureau pour trouver un eu d'inspiration, ce qui ne marche pas à tous les coups, mais qui donne parfois des séquences hilarantes comme ce repas organisé par la responsable du département. Mais ce qui donne aussi quelques coups de pompe, avec un dernier épisode assez faible. 

 

En résumé, deux premières saisons quand même très sympas, très rapides (2 fois 6 épisodes de 20 minutes), à découvrir ...

 


 Page Facebook

Compte twitter      

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires