Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 08:33

 

The-walking-dead2-copie-1.jpg

The Walking Dead - saison 2 - EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 (AMC - 13 épisodes - renouvellée)

 

 

Après une fin de saison 1 qui avait beaucoup décontenancé, le shérif Rick et sa peu joyeuse bande repartent sur les routes des Etats-Unis peuplés de morts-vivants agressifs. Chaque jour est une épreuve, il faut trouver à manger, un abri pour la nuit, et se méfier autant des zombies que de survivants, souvent assez hargneux...

 

AMC a bien appliqué le petit manuel de la série moderne : ne pas embaucher de star, saupoudrer de quelques cliffhangers, ne pas hésiter à sacrifier des personnages importants pour préserver le suspens, et soigner la direction artistique.

Ce qui rend The Walking Dead toujours aussi plaisant à regarder pour un produit qui reste éminemment marketé, et qui se fait un devoir de ne pas dévier d'un centimètre de son cahier des charges. Cela se perçoit en particulier dans le développement des personnages principaux, dont les motivations et le caractère restent assez monocordes, avec juste ce qu'il faut d'allers-retours entre le bien et le mal pour qu'on gobe la pastille sans rechigner. Car à la fin des temps, si tous les hommes semblent condamnés à se tranformer en bêtes, certains ont des prédispositions naturelles. 

  

Mais ça marche. Ca marche encore mieux que pour la première saison car l'équipe a fait de vrais progrès en matière de rythme et de narration, et ne nous inflige pas les grandes longueurs qui avaient plombé la saiosn  1.  On est une fois de plus pris par la tourmente d'un groupe où  les esprits d'échauffent sans cesse. On est pris par ces paysages de fin du monde et ses affrontements dans les bois. On est happé par la recherche sans fin de cette petite fille disparue. On reste scotché lors d'un impressionnant dernier épisode qui rebat habilement toutes les cartes. C'est parfois gore, perpétuellement violent, et on en vient même à s'interroger sur Dieu et la fin du Monde. En rencontrant d'autres survivants, l'escouade va devoir se frotter à ce qui reste du monde, qu'il soit paisible et caché, ou vindicatif et au grand jour.

 

Une série recommandable aux profanes de par sa longueur maitrisée (13 épisodes, on est sur le cable...) et son efficacité. Seul bémol : bon courage pour la regarder avec un plateau repas. Au bout de la troisième éviscération,  même votre plat de spaghetti vous paraîtra suspect..  

 

 


 Page Facebook

Compte twitter      

 


Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires