Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 07:05

EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 

moi_depute.jpg

 

 

Une campagne électorale est toujours une franche partie de rigolade, en particulier dans un cadre local et rural. C'est encore plus vrai aux Etats-Unis, pays de la liberté , y compris celle de dauber allègrement sur son concurrent. Un environnement idéal pour laisser s'épanouir deux des plus éminents guignols de la comédie américaine que sont Will Ferell et Zach Galifianakis.  Au premier, le numéro du grand couillon carriériste à moitié cinglé, au second la peinture du looser total qui va se trouver un grand destin malgré son nombre impressionnant de handicaps physiques et mentaux.

 

Si les numéros sont rodés et répétés de films en films, ils n'en restent pas moins amusants, en particulier pour Will Ferell qui est inimitable dans le registre du grand malade qui se prend au sérieux, et finit par partir en vrille. Jetés dans l'arène impitoyable de la vie politique, nos deux joyeux lurons vont faire toutes les âneries imaginables pour être élus, le film appuyant d'ailleurs joyeusement sur le fait que, plus le candidat en fait dans la connerie, plus il monte dans les sondages. Derrière la grosse farce, beaucoup de références à la culture politique américaine, qui en prend pour son grade. Ceux qui sont complètement étrangers à cet univers risquent d'ailleurs de rater une blague sur deux.

 

Mais le film tire toutes ses cartouches un peu trop vite. Après une bonne demi-heure à plein tubes, les deux candidats sont en place et la bête de foire poilue doit entamer sa mue vers le gendre idéal qui aura une chance d'être élu. On s'éloigne parfois un peu du grand délire pour slalomer entre la bonne conscience et les gags répétitifs parfois assez interminables. Malgré l'abattage des deux guignols en chef, on s'ennuie de plus en plus, aussi parce que le seconds rôles ou guest-stars convoqués pour l'occasion ne font franchement pas d'étincelles. Et pourtant, il y a du beau monde dans la place (Jason Sudeikis, Dan Arkoyd, John Lightow, Bill Maher, John Goodman, Brian Cox, plus tous les présentateurs d'info du marché).

 

Au final, une comédie décevante au vu de son sujet et des principaux protagonistes, et qui semble durer vraiment beaucoup plus que ses 90 minutes. Comme un bon vieux débat politique...

 

 




 


 Page Facebook

Compte twitter      

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires