Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 11:59

 

 

alain-chabat-eric-elmosnino-la-guerre-des-boutons-224459_L.jpg

 

 

Alors, deux semaines après le début du fratricide combat boutonnier, on n’est pas complètement au bout de l’histoire, mais on peut déjà fortement parier que personne n’aura gagné la guerre, et que tout le monde l’aura perdu. Pourtant, la concurrence du mois de septembre n’était pas spécialement vaillante, la plupart des distributeurs s’étaient gentiment poussés pour ne pas se retrouver pris entre deux feux, alors que c’est l’embouteillage sur le mois d’octobre, que ce soit sur les films d’auteurs ou grands publics (Drive, The Artist, Les trois mousquetaires, Tintin, Poulet aux prunes, Polisse, Un monstre à Paris pour ne citer qu’eux)

 

Bref, c’était le boulevard pour les deux belligérants, mais au vu des entrées sur 2 à 3 semaines, ils auront bien du mal à atteindre leur objectifs dans un box-office particulièrement atone.

 

  • La guerre des boutons a fait relativement bonne figure en première semaine mais est vite rentrée dans le rang et a péniblement dépassé le million d’entrées en troisième semaine
  • La nouvelle guerre des boutons, a fait un score équivalent mais se prend une bonne gamelle en deuxième semaine bien aidé par un assassinat critique assez général, et reste scotché sous le million en fin de deuxième semaine.

 

Les vacances de Toussaint semblent bien loin pour pouvoir sauver la baraque, d’autant que les chutes de fréquentation sont assez fortes d’une semaine à l’autre

Pour donner un ordre d’idées, un film aussi brillant que Camping a fait 5 millions d’entrées, tout comme les petits mouchoirs. Dans les films entre 1 et 1.5 millions d’entrées sur 2010, on trouve La tête en friche ou encore Fatal de Michael Youn et Le Mac avec José Garcia… la comparaison fait mal !

 

Les distributeurs avaient parlé de 1.5 millions d’entrées pour amortir chacun des films. Vu les budgets, il faut comprendre que c’est le seuil à partir duquel ils ne perdront peut-être pas d’argent. Ils n’y sont pas, sur un projet qui avait tout au départ pour être très rentable. Mais la bêtise l’a emporté, au moins sur trois points :


1/ Les suicidaires sorties des deux films en deux semaines (on en a déjà parlé)


2/ La course à l’échalote pour sortir le premier, qui a amené les distributeurs à viser des sorties en septembre, qui n’est pas une saison favorable au box-office, contrairement à Noël par exemple


3/ Une qualité apparemment très discutable. Je n’ai pas eu le courage de subir l’épreuve, mais l’accueil critique est assez virulent (Pour citer X.Leherpeur, il y a un très mauvais film et un très très mauvais film), et repose la question de l’utilité de ce type de remake. Alors deux en même temps…


 

Des échecs commerciaux, des producteurs qui se balancent des vacheries par média interposées, des spectateurs qui vont vite se retourner vers les blockbusters américains… bref, du beau boulot ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires

computer help 01/10/2014 14:32

This is indeed a good movie, it is indeed a complete action pack movie where you can just sit back with a pop corn bucket and enjoy the whole time. But a word of advice, I do not think this is the kind of movie you want to watch with your GF.

alok 13/06/2014 12:15

wow .very nice article.