Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 13:06

EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 

20033251.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120221_104656.jpg

 

"What can you do ? I have an army"   "We got a Hulk"

 

Voici donc LE cross-over de l'été, préparé pour votre plaisir, et depuis plusieurs années par les studios Marvel, qui ont réussi le tour de force industriel de faire converger quatre de leurs blockbusters vers un seul et même film. The Avengers est donc la suite plus ou moins direct du punchy Hulk, du sympathique Captain America, du visuellement perturbant Thor et d l'épouvantable Iron Man 2. Deux films agréables mais inoffensifs, un attentat au bon goût et un des plus mauvais blockbusters de ces dernières années, il y avait de quoi se faire légitimement un peu de soucis pour ce film monstre, au budget maousse et au casting démentiel.  Et contre toute, attente, l'énorme machine s'avère être un film pop-corn des plus plaisants, légers et drôle.

 

L'histoire n'a pas beaucoup d'importance puisqu'il s'agit d'une inévitable attaque extra-terrestre qui sera contrée par une alliance de super héros et leurs pouvoirs. Le monde, pardon, les Etats-Unis, pardon New-York est attaqué, et la fine équipe a pour mission de renvoyer tout ce beau monde au delà des frontières intergalactiques. Certes, Manhattan n'en est pas à sa première démolition par les forces maléfiques d'Hollywood. Mais l'application dans la démolition massive des ces envahisseurs là a de quoi faire pâlir de jalousie les envahisseurs les plus chevronnés...

 

Le pitch est simpliste, mais il n'a pas n'empêché l'équipe de travailler le scénario et les personnages, et on doit rendre grâce ici au travail du réalisateur-scénariste Josh Whedon, qui livre un script rythmé et chiadé, variant les lieux, les enjeux et les situations, tout en donnant à l'ensemble une grande cohérence, chose devenue rare dans la plupart des blockbusters, qui ne semblent être mis en image que pour une énorme scène de combat qui n'arrivera qu'après de nombreux trous d'air. Cette grande séquence d'action et de destruction arrivera bien comme prévu en fin de film, mais après de nombreuses et plaisantes péripéties qui installent pour de bon cette équipe All-Star.

 

Assumant son côté film choral, The Avengers joue d'ailleurs à fond la carte de l'équipe, en donnant de la place à tous les personnages, et en jouant habilement sur leurs antagonistes, entre les très sérieux Thor et Captain America, les mystérieux Hawkeye et Black Widow, l'incontrôlable Hulk et le cynico-délirant Iron Man. Chacun existe et porte des enjeux dans le film , mais il faut bien avouer que ceux qui la jouent premier degré servent souvent de façades permettant de mettre en valeur les deux vrais héros du film : Hulk et Iron Man.

Le premier, auquel Mark Ruffalo apporte toute sa sensibilité et son calme, devient enfin une vraie arme destruction massive une fois passé en mode énervé, et un réservoir comique inépuisable. Quand au second, Robert Downey Jr retrouve ses bonnes habitudes, et cabotine avec une joie et une nonchalance communicatives, surtout quand il dauble avec régularité sur ses partenaires au sens de l'humour moins affuté.

 

Car l'autre point fort du film , c'est indiscutablement son humour. Sans jamais prendre au sérieux sa grosse meringue estivale, Josh Whedon a glissé dans ces Avengers nombre de scènes très amusantes, vannes millimétrées et gags en tous genres. Le film y trouve une légèreté qu'on ne croyait pas pouvoir trouver dans une machinerie aussi imposante.

 

Alors certes, la longueur de la chose (2h22 quand même...) peut décourager ceux qui ne se retrouvent pas beaucoup dans l'esprit Marvel. Et il y aura toujours des esprits chagrins pour trouver que cela ressemble quand même beaucoup à un long épisode de sérié télé, à la mise en scène facile. So what ? Si c'est le prix de l'efficacité et du plaisir, je préfère nettement ces Avengers drôles et décontractés aux tristement sérieux et pénibles escadrons de marine deBattleship. La saison américaine est (bien) lancée

 

 

 

 


 Page Facebook

Compte twitter      

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires