Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 08:31

EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif EtoileNoire.gif

 

wadjda_image_1259.jpg

 

 

Wajdja grandit en Arabie Saoudite. Un pays riche, un pays prospère, mais un pays wahhabite où les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes, en particulier celui de conduire.

Alors pour une petite fille, posséder un vélo comme son copain Abdallah n'est pas forcément très bien vu. Sa mère ne voulant pas lui donner l'argent nécessaire, elle choisit alors de s'inscrire à un concours de récitation du Coran dont le premier prix peut lui permettre de réaliser ce rêve.

 

Dans un pays quasiment dénué de salles de cinéma,  un film tourné sur place (une première) et par une femme, le principe même mérité d'être salué. Le thème également, car si l'Iran a pu faire arriver jusqu'à nous de très grands films ces dernières années, si le Proche-Orient s'est souvent retrouvé sur pellicule récemment, je ne me souviens pas avoir déjà vu un long métrage dont l'ensemble de l'action se déroule au sein de la population du Royaume.

 

Passé la curiosité pour l'objet, on doit admettre que ce n'est pas un hasard si ce petit film est parvenu à se frayer un chemin jusqu'aux salles. Résolument modeste, il raconte une histoire toute simple qui se sert de la société saoudienne comme un arrière plan parfois terrifiant.

La peine d'une femme quand son homme se remarie. La joie des enfants sur leur vélo. L'injustice parfois insoutenable du monde des adultes face à l'innocence des enfants. Le désir de liberté et d'émancipation d'adolescentes à l'avenir déjà tracé. Le film n'a pas forcément grand chose d'autre à raconter que ces séquences attendues, mais il parvient à trouver le ton juste en s'écartant du film à charge, et en donnant à chacun des personnages un peu de profondeur, comme pour ce père de famille aimant et souriant qui ne fait que s'inscrire dans les traditions de son pays.


Le reste du charme tient surtout à une comédienne amateur étonnante, et à la curiosité de la découverte d'un pays dont on connait les enjeux internationaux, les légendes urbaines, la famille royale, mais finalement assez peu sa population et ses modes de vie. Une parenthèse qui fait l'effet d'une petite bouffée d'air frais...

 

 

 

 Page Facebook

Compte twitter      

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires