Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 08:46
Le journal des séries : House of lies

 

House of lies (Showtime) - Saison 2 

 

Le temps du sérieux...La très bonne série branchée de SHowtime a pris un peu de plomb dans l'aile en cette deuxième saison, qui n'est jamais un virage très facile à négocier.

 

Le gros délire (re)commence pourtant avec une première scène où les consultants vendent en direct une mission à un client...dont ils ne connaissent pas le métier. Mensonges, questions creuses, généralités méthodologiques, bluff permanent, tout l'attirail du consultant est mis à jour en quelques minutes, et c'est absolument merveilleux.

 

Mais ensuite, on bascule dans autre chose, avec de la romance (un peu), du business (beaucoup) et même quelques plans machiavéliques pour prendre le contrôle de sociétés qui donnent à certains épisodes un sérieux papal.

Quant aux aventures familiales du héros, elles sont franchement pénibles, quand elles ne sont pas juste inintéressantes. On sent que le créateur a tenté d'emmener la série vers quelque chose d'autre que du burlesque, vers une comédie noire sur le monde sauvage des affaires, mais la mayonnaise n'a pas complètement pris, surtout en fin de saison où tout devient figé, grave, premier degré (mariage, disputes de couples,questions raciales, merci...)

 

On se console quand même avec nos consultants préférés, les acteurs faisant toujours un sacré boulot pour maintenir l'intérêt, en particulier les deux juniors toujours aussi déchaînés au bureau ou en dehors. Et avec le passage d'un Matt Damon déchaîné, toujours aussi à l'aise pour venir faire le pitre dans les séries en jouant avec son image...

 

Cela reste supérieurement écrit et produit, mais il manque vraiment le rythme délirant et l'enchainement de missions chez les clients qui faisaient le charme de la première saison.  

 

 

Page Facebook

Compte twitter 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires