Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 07:56
Le journal des séries : The Americans

 

 

The Americans (FX) - Saison 1 

 

Etats-Unis, début des années 1980.

Après une détente toute relative à la fin des années 70, la guerre froide a repris tambour battant avec l'arrivée au pouvoir de Ronald Reagan. Les réseaux de contre-espionnage américains sont sur dents, persuadés que le KGB a fait rentrer sur le territoire des agents secrets qui se font passer pour des citoyens, intégrés dans leurs communautés, parlant un anglais irréprochable. Ils n'ont pas tort...

 

LA meilleure nouveauté de l'année nous vient donc de la chaîne câblée FX, déjà à l'origine (entre autres) de l'excellent "Justified", dont la créateur est ici producteur.

Sur un sujet pourtant pas spécialement excitant au départ, la série tient avec brio ses 13 épisodes en mêlant suspens, Histoire (avec un gran H), action, sentiments et politique. La première très bonne idée est d'être resté scotché à l'époque. Sans reconnaissance faciale, téléphone portable et Internet, la vie des espions sous couverture était quand même plus facile, et permet au scénario d'explorer beaucoup de pistes sans cette paranoïa ambiante du contrôle née à la fin des années 90. Cela donne également beaucoup de charme à un ensemble habilement reconstitué, des vêtements vintage aux grosses bagnoles. 

 

Dans cet univers de livre d'Histoire, ils se débattent tous : les russes infiltrés qui semblent aimer de plus en plus ce pays d'accueil, le contre-espionnage yankee dépassé et souvent aveugle, les diplomates officiels qui jouent double jeu,  les officiers du KGB partagés entre leurs objectifs et la relation qui se crée avec les agents de terrain. Une ribambelle de personnages flous et torturés comme la bonne télé américaine sait les construire et les faire évoluer en cours de saison...

 

 

Car le grand jeu devient de plus en plus complexe quand on commence à suspecter des taupes de chaque côté, entourés d'agents doubles dont on se demande parfois si eux-mêmes sont clairs sur leurs motivations. Un enchevêtrement d'enjeux, de trahisons et de secrets inextricable qui rappelle les meilleurs moments de "La Compagnie", l'indispensable roman de Robert Littel sur la CIA.

 

Au milieu de ce grand cirque, une petite famille en apparence modèle. Les parents sont espions russes sous couverture, les enfants n'en savent rien. Les collègues non plus. Les voisins encore moins. C'est le grand plus de cette série d'avoir posé sur une brillante intrigue d'espionnage des soubresauts familiaux et une histoire d'amour pas comme les autres entre les deux héros, qui doivent beaucoup à leurs formidables interprètes (Matthew Rhys et Keri Russell, étonnants)

 

Vous rajoutez à tout cela un dernier épisode qui est une petite merveille de suspens et de construction, et vous obtiendrez une des séries les plus motivantes de cette année 2013.

 

Page Facebook

 Compte twitter  

 

Un film qui fait du bien.

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires