Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 08:02
Le journal des séries - Veep

 

Veep (HBO) - Saison 2

 

2ème saison pour la vice présidente la plus gaffeuse de l'histoire des États Unis, qui revient remontée comme un coucou pour des élections de mi mandat a haut risque.

Pas de révolution dans l'équipe de Selina, qui garde la même troupe de bras cassés à la manœuvre,  jamais en retard d'une connerie à faire pour compliquer la vie d'une administration aux abois. Maintenant que l'on connaît les personnages, la série peut prendre un rythme de croisière agréable,  tout en continuant d'explorer les bizarreries de la vie politique américaine.  

Au menu : les discussions budgétaires sans fin a coup d'échanges de subventions agricoles,  l'omniprésence des spins doctors,  les rapports explosifs avec le Moyen Orient,  et bien sur la ligne de démarcation toujours très floue entre vie privée et vie publique qui se termine avec une grandiose émission de télé réalité en famille, ou presque.

 

Il y a toujours du gag et de la bonne ambiance,  des abrutis inoubliables et des insultes à rallonge pour notre plus grand bonheur. Et bien sur, une liste à rallonge de députés et sénateurs bien sous tous rapports en public, et complètement frappés en privé, jurant comme des chartriers, martyrisant leur staff, menaçant de mort le staff adverse.

 

Mais on est aussi en présence d'une satire extrêmement féroce d'une vie politique américaine qui n'a jamais semblé aussi mesquine et dérangée, dans son mélange de globalisation (on gère les enjeux nucléaires et le Moyen orient) et de ruralité crasse (faut bien aller faire campagne chez les ploucs pour sécuriser le Sénat).  En particulier quand tous les prétendants se mettent en ordre de bataille 6 ans et parfois 8 ans avant l'élection où ils pourront enfin intégrer le ticket gagnant vers la Maison Blanche.

 

 

Vu la vitesse des dialogues et les vannes au 5ème degré, la série reste quand même réservée à un public d'initiés, mais ça vaut le coup  

 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter 

Mine de rien, Papy Howard donne une sacrée leçon de savoir-faire à tous les blockbusters tièdes et amidonnés, loin des studios, mais avec une sacrée équipe. Chapeau ! 

 

 

 

 

Page Facebook

Compte twitter 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires