Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 07:54
Red 2

 

Dans une fin d'été assez encombrée, où les films d'auteur tentent leurs chances, Hollywood tire ses dernières cartouches pour toucher les quelques spectateurs pas encore mis sur la touche par l'avalanche de gros films pop corn.

 

Dans le registre des outsiders, on  a donc la droit à cette toute petite suite de film d'espionnage estampillé 3ème âge, qui a l'avantage de donner du boulot à une sacrée brochette de comédiens qu'on ne doit plus s'arracher par ailleurs,  Bruce Willis en tête. (et tant pis si on caste l'anglais David Thewlis en français et la galloise Catherine Zeta-Jones en russe,  on est pas à ça prêt...)

 

Au programme, les indispensables de ce type de produit,  avec fusillades qui ne blessent que les figurants, tourisme glamour avec vues aériennes (Paris, Londres, Moscou), brouilles amoureuses et très vilaine CIA. 

Ah oui et très accessoirement : sauver le monde, mais tout cela est tellement second degré que personne ne semble vraiment s' en inquiéter. Et en même temps, vu la facilité insolente avec laquelle l'équipe de bras cassés rentre absolument partout et dézingue des centaines d'hommes de main comme au tir au pigeon, difficile de prendre la chose trop au sérieux. 

 

Bref,  ce RED 2 réussit le minimum syndical : divertir avec son casting de luxe, ses rebondissements et une amusante scène de poursuite. Pas de quoi grimper aux rideaux non plus, à l'image d'un Bruce Willis qui a l'air de s' emmerder sec et dont la carrière continue à ressembler a un chemin de croix. (pas sûr que le four du film aux États Unis lui redonne le sourire). C'est aussi à cause de son jeu limité que le film ne décolle jamais.

 

De leur coté, les scénaristes ont fait quelques efforts pour créer une intrigue emberlificotée à rebondissements, mais les personnages hyper caricaturaux plombent régulièrement le rythme et l'inventivité. Dans le genre, le grand méchant coréen invincible et ses états d'âme font peine à voir.  

 

Sauf catastrophe, on devrait donc s'éviter un numéro 3, d'autant que John Malkovich et Helen Mirren commencent à être un peu vieux pour ces conneries.  

 

 

Page Facebook

Compte twitter 

Partager cet article

Repost 0
Published by DH84
commenter cet article

commentaires